Opérateurs partenaires

Conseil du Cheval Hauts-de-France (FCCHF)
Waregem Draaft
Comité Régional d'Equitation des Hauts-de-France
tc3a9lc3a9chargement
Association Hennuyère des Eleveurs de Chevaux de Sport (WAHEC)
Ecole Provinciale « Les Métiers du Cheval » (WEPMC)
belgium-wrmblood
Belgisch WarmbloedPaard Leiestreek (VBWPL)
lewb-logo-250_3
Ligue Equestre Wallonie Bruxelles (WLEWB) – Commision Tourisme Equestre
ifce
Institut Français du Cheval et de l’Equitation (FIFCE) – Délégation territoriale Hauts-de-France
cwbc
Confédération Wallonie-Bruxelles du Cheval (WCWBC)
paarden-vlaanderen
Paardenpunt Vlaanderen (VPPVL)
TDNor(1)
Le Trait du Nord

 

L’un des points essentiels de ce projet dans le partenariat a été de rassembler les 3 acteurs principaux de la filière équine transfrontalière :

– Le Conseil du Cheval des Hauts-de-France
– Le PaardenPunt Vlaanderen
– La confédération Wallonie-Bruxelles du Cheval

Ces 3 entités rassemblent en leur sein, toutes les composantes de la filière équine et ont un rôle commun : assurer le développement économique de la filière équine sur leur territoire.


Entre la phase du pré-projet et du projet, le PaardenPunt Vlaanderen est venu nous rejoindre en tant que partenaire associé pour la mise en place de cette entité transfrontalière qui permettra de mutualiser les efforts de tous pour faire de notre territoire leader sur le plan européen de la filière équine.
Par ailleurs, le territoire de la Flandres concerné par le projet Interreg étant très limité, nous avons privilégié les acteurs fortement ancrés localement qui eux-mêmes sont adhérents du PaardentPunt Vlaanderen.

Au-delà de l’aspect géographique, il convient de noter que ce partenariat est aussi multidisciplinaire. Aucun des sous-secteurs de notre filière n’a été laissé de côté dans ce projet où nous voulons diversifier et améliorer la compétitivité de toutes les entreprises équines, quel que soit leur secteur d’activité avec des entités pour représenter chacun des sous-secteurs spécifiques.

Un aspect important dans ce projet est aussi d’utiliser les points forts de chacun pour les mutualiser entre tous :
– L’accompagnement pour l’installation et le développement des entreprises versant français
– Les relations internationales et le commerce pour les versants Wallons et Flamands
– L’utilisation du cheval de trait en agriculture côté Wallon et en ville côté Flamand

Il convient de souligner qu’entre le pré-projet et le projet, des budgets ont été mutualisés, des moyens ont été mis en commun pour dynamiser les projets que ce soit sur le projet de la Route d’Artagnan ou les concours de chevaux.

Enfin, l’un des points importants du partenariat de ce projet est la présence de l’état Français par le biais de l’IFCE, institut dédié au développement de la filière équine en France depuis Napoléon, leur ancien nom étant bien sûr « les Haras Nationaux », ce partenariat étant quelque part la caution de l’Etat Français vis à vis de notre projet.

Un partenariat innovant…

Ce projet va permettre pour la première fois, la mise en place d’une collaboration sur le long terme de l’ensemble de la filière équine transfrontalière.
Certes, par le passé, des projets plus ou moins opportunistes ont associé un pan ou un autre de la filière mais jamais toutes les associations représentatives de la filière ne s’étaient rassemblées pour monter à projet commun.

Au-delà de ce rassemblement, le coté innovant du projet sera sa pérennisation sur le long terme avec la mise en place de l’entité transfrontalière.
Cette entité développera des services qui n’existent pas ou peu pour les entreprises de la filière équine actuellement : l’accompagnement dans l’installation et le développement, la recherche de nouveaux marchés mais aussi une mise en réseau transfrontalière qui devrait dynamiser ces services et plus particulièrement le commerce à l’international avec une capacité à répondre à des demandes que nous ne pourrions pas avoir seul.

En cultivant dans ce projet le pragmatisme, en prouvant par le résultat, nous aurons sans doute une adhésion de toutes les entreprises de la filière et donc la réussite d’une collaboration inédite actuellement.

elit. ipsum pulvinar mattis sem, Phasellus