Syndicat d’élevage du Cheval Trait du Nord – Chantier de débardage – 4 au 6 novembre

Le syndicat d’élevage du cheval Trait du Nord s’est associé à la société Caval’Trait pour organiser unchantier de débardage, sur le site de Chabaud-Latour à Condé-sur-l’Escaut, symbole de l’activité minière,pour valoriser l’intérêt des chantiers hippomobiles.

Du 4 au 6 novembre 2020 à Chabaud Latour, a eu lieu un chantier de débardage, réalisé dans le cadre du projet Interreg Eqwos dont l’une des priorités est la sauvegarde des races. Ce projet étant transfrontalier, il permet le partage entre trois territoires : Hauts-De-France, Wallonie, Vlaanderen. L’objectif du chantier de débardage dans le cadre du projet Eqwos est de démontrer l’intérêt de l’utilisation des chevaux de trait etde développer l’activité en Belgique. Il vise également à valoriser la race et en permettre la conservation.Pendant ces trois jours, les meneurs et leurs chevaux ont eu pour mission de débarder des grumes de peuplier. Jean-François Mullen, aidé d’Hélène Dubois pour le Pôle Cheval Trait du Nord, a mené Ura et Sirene en paire; tandis que Wivina Goliasse, aidé de Loic Dupont (pour Caval’Trait) a mené Safran, Gandhi et Udine à troisde front pour augmenter la puissance de traction et évacuer les grumes les plus imposantes. Un grand travaild’équipe qui a permis d’évacuer au total 127 grumes !

Les chevaux étaient menés au cordeau. Cette technique de conduite traditionnelle, qui est utilisée particulièrement dans le Nord de la France et en Belgique, permet de faciliter le travail puisque le meneurn’utilise qu’une seule corde et peut donc travailler à une main. Le cheval est alors guidé par des mouvementsde mains ainsi que la voix du meneur à laquelle il est très attentif.

Le travail de débardage au cordeau est une spécialité du cheval Trait du Nord, de par sa force de traction, son endurance, son calme légendaire et sa volonté dans le travail ; ce qui en fait de lui un partenaire incontestable.
Pour réaliser ce chantier, les prestataires et leurs chevaux ont été aidés par une équipe d’insertion qui apréparé le terrain en amont (débroussaillage, préparation des bois). Une équipe de gardes des espaces naturels du département du Nord est restée toute la durée du chantier pour réaliser les opérations de coupe.

Le site de Chabaud-Latour est situé au coeur du parc Naturel Régional Scarpe Escaut et du site Nature 2000,appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les divers paysages passent d’étangs d’affaissement, despelouses et boisements du Terril, à différentes zones humides (roselières, prairies…), riches d’une biodiversité variée. Sur ce type de terrain, le passage des chevaux permet avant tout de préserver les sols et leur richesse, mais aussi de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’utilisation d’engins mécaniques. En clair : une méthode de travail beaucoup plus en adéquation avec la politique dedéveloppement durable et de protection des espaces naturels sensibles.

Ce type de chantier permet de faire travailler des prestataires locaux passionnés et spécialisés en traction animale. Outre les objectifs environnementaux, ce travail permet aussi de pérenniser la race du cheval Trait du Nord, considérée comme menacée, et de la faire connaitre pour ses nombreuses qualités d’utilisation.L’objectif global est de développer les chantiers hippomobiles en réalisant diverses activités (entretien des espaces verts, collectes de déchets, débardage, transports de personnes/ramassage scolaire).

Copyright : Syndicat d’élevage du Cheval Trait du Nord.

 

  

libero. commodo id porta. ultricies libero tristique vel, Nullam